2 août 2023

Les vacances et la santé mentale

par

Coucou tout le monde !!

J’espère que vous allez bien !

Je suis ravie de vous retrouver pour cette nouvelle newsletter mūsae. Quand Christelle m’a proposé d’écrire à propos des vacances il y a trois semaines, je me suis sentie un petit syndrome de l’imposteur : prendre des vacances et déconnecter n’est pas mon fort, notamment de par mon statut d’indépendante. Et puis, je me suis rappelée que je partais trois jours en rando dans le Vercors quelques jours avant la date de sortie – ça allait bien m’inspirer quelque chose ! C’est donc en connaissance de cause et les mollets tiraillés par les courbatures que je vous écris aujourd’hui 😉

Le Parc naturel régional du Vercors, source www.ladrometourisme.com

 

LES VACANCES TOMBENT À PIC

 

J’ai vécu le mois de juin à 1000 à l’heure, gérant mon emploi du temps comme un jeu de Tetris et m’oubliant dans un tourbillon de rendez-vous qui a raccourci mes nuits et s’est accompagné d’une hygiène de vie catastrophique. Accaparée par mes mails, ma to-do list, les rendez-vous, les missions à boucler et les dates Hinge, je ne me suis pas posée une seule seconde. J’ai ensuite trouvé bon de combler les rares moments propices à la flânerie avec un tas de contenus intéressants – un bourrage de crâne volontaire qui m’a rappelé le témoignage de l’autrice Diglee dans son livre Ressac, récit de sa retraite dans une abbaye bretonne : « Depuis quelques mois, un an peut-être, j’ai pris l’habitude de manger devant un écran. Un documentaire sur Arte, une vidéo YouTube de chasseur de fantômes, un replay d’émission quelconque ou un épisode de série, je ne mange jamais sans regarder distraitement quelque chose, comme pour meubler l’effrayant silence.

 

3018, numéro vert contre le cyber-harcèlement
Le 3114, souffrance prévention suicide
En avant toute(s), tchat de soutien pour les personnes victimes de violences
Le Psycom

 

Retrouvez les derniers articles