mūsae carries the voices of a positive vision on mental health, social inclusion and the environment

mūsae informs, opens perspectives, and offers citizen ideas to engage tomorrow’s generations on the environment, mental wellness, and social inclusion. mūsaelab coaches organizations to communicate authentically and sustainably.

Who are we ?

It just came out

No Results Found

The page you requested could not be found. Try refining your search, or use the navigation above to locate the post.

Stromae (@stromae) est de retour, et frappe fort. Il nous a tous·tes fait vivre un moment de télévision hors du temps car il a réservé 9 minutes d’interview classique jusqu’à cette dernière question d’Anne-Claire Coudray où il a répondu en chantant et en dévoilant en exclusivité son nouveau single “L’Enfer” 🎵👏 (dévoiler un single en interview JT est une grande première en télévision).⁠
⁠
➡️ Si pour certains la dépression est quelque chose dont on ne devrait pas parler publiquement parce que ça n’intéresse personne, nous on fait évidemment partis de celleux qui saluent cette prise de parole (prise de chanson ?). Parce qu’on le rappelle, la dépression touche plus d’1 français sur 10, c’est donc loin de n’intéresser personne. Et il est crucial de libérer la parole sur ce sujet, montrer à celleux qui se sentent si seul·e, car c’est un des symptômes de la dépression, qu’iels ne le sont pas.⁠
⁠
➡️ Stromae est allé encore plus loin dans sa chanson en axant le message sur le suicide, sujet encore plus tabou que la dépression. Il parle de son histoire, de son expérience mais surtout d'un sujet de société qui est la santé mentale et le mal être de notre société, surtout en cette période de crise sanitaire. 🙏⁠
⁠
➡️ En France, c’est près de 10.000 personnes qui meurent du suicide chaque année. Parfois on comprend et parfois pas, mais on n'en parle jamais, pas même en famille. ⁠
⁠
📈 L’impact de cette performance a été salutaire car depuis les prises de rendez-vous chez les psychiatres ont explosé !⁠
⁠
🌎 Le patron de l'organisation mondiale de la santé (#OMS) a même remercié publiquement Stromae, en déclarant: "Un grand merci à Stromae d'avoir abordé le sujet difficile du suicide dans votre dernier album.”⁠
⁠
Et on ne peut effectivement que le remercier surtout au vu de l’impact que cela a eu sur tous·tes 💫⁠
⁠
📞 Si vous en ressentez le besoin n’hésitez pas à en parler. Vous pouvez contacter le numéro national de prévention du suicide au 3114, disponible 24h/24 et 7j/7.
Retrouvez notre live avec Mariette Darrigrand et Marie Robert sous format podcast, disponible sur toutes les plateformes et via le lien en bio. L’occasion de découvrir ou redécouvrir cet épisode qui met des mots sur nos maux ✨⁠ Au fil de cette discussion on voyage aux origines philosophiques et étymologiques du terme santé mentale. Ce podcast nous aide à comprendre pourquoi nous parlons aujourd'hui de ce sujet avec pudeur, peur ou retenue. ⁠
⁠
A mes côtés : ⁠
✅ Marie Robert est (entre autre) philosophe. Elle a ce talent de transmettre avec douceur et brio intellectuel des notions clés de la philosophie. Elle le fait à travers son podcast @philosophyissexy et son compte Instagram éponyme. Elle a également co-fondé deux écoles Montessori, l'une à Marseille et la seconde à Clichy. Et elle a écrit le livre Le Voyage de Pénélope paru en 2020 aux éditions Flammarion. ⁠
⁠
✅ Mariette Darrigrand (@darrigrandmariette) est sémiologue. Elle a fondé le blog @lobservatoiredesmots où elle analyse des mots variés qui ont le vent en poupe. Et justement, c'est ça qui est intéressant, comprendre le sens originel d'un mot, comprendre ce que son usage dit de notre époque pour redonner de la valeurs aux mots. ⁠

⁠
Et pour aller plus loin on vous invite à lire notre article sur le sujet pour @usbek_et_rica. Rdv en story à la une.
Euphoria is back et on est à fond !⁠
⁠
➡️ Dans la continuité de la série britannique Skins (2007) où on suivait déjà la vie d’une bande de potes lycéens à travers leur amour de la fête, du sexe et des drogues pour remédier à leurs troubles de la santé mentale, Euphoria suit la vie de Rue (@zendaya) diagnostiquée bipolaire à l’âge de 8 ans et sous traitement médicamenteux depuis. Logique donc que son adaptation au monde passe par la prise de psychotropes et notamment d’alcool, cannabis, cocaine et Xanax qui « l’aident » à oublier ses problèmes le temps de courts instants.⁠
⁠
➡️ Jules (@hunterschafer), Kat (barbieferreira), Maddy (@alexademie), Cassie (sydney_sweeney), Fez (@anguscloud) et Nate (@jacobelordi) sont autant de personnages énigmatiques permettant d’évoquer des thématiques diverses et complexes telles que la transidentité, l’amour, la haine de soi, les relations digitales, la masculinité toxique, la sursexualité des adolescent·es, le trafic de drogues, la codépendance, et autres traumas et problèmes de santé mentale.⁠
⁠
✅ Globalement Euphoria explore les paradigmes mentaux humains et leurs contradictions et retranscrit avec réalité la complexité de l’adolescence au 21ème siècle où réseaux sociaux, sexe et drogues sont reines et rois. En prime la cinématographie et la bande-son sont sublimes.⁠
⁠
✅ On vous laisse avec la citation en préface du livre Addicts de @jeanvictorblanc (@arkhe_editions) :⁠
« Et puis ce moment arrive. Ce moment où ta respiration ralentit. Et à chaque fois que tu respires, tu expires tout ton souffle. Tout s’arrête, ton coeur, tes poumons. Et enfin, ton cerveau. Toutes tes sensations, tes désirs, tout ce que tu veux oublier… Tout est englouti. Et d’un coup… Tu respires de nouveaux, tu revis [...]. Avec le temps, c’est devenu mon seul objectif, vivre avec ces deux secondes de néant. » Rue dans Euphoria.⁠
⁠
Si vous souhaitez en savoir plus sur les addictions on vous invite à écouter notre premier épisode de podcast avec @jeanvictorblanc dont le lien est en bio 💫⁠
Lors de l'enregistrement de notre premier épisode du podcast mūsae's stories avec le médecin-psychiatre @jeanvictorblanc qui a récemment sorti son livre "Addicts", il a défini le terme addiction. D’ailleurs pour écouter le podcast on vous invite à cliquer sur le lien en bio et l’épisode est également disponible sous format vidéo sur notre chaîne Youtube mūsaetomorrow 💫 ⁠
⁠
➡️ Le docteur Blanc (@culturepopandpsy ) a précisé qu’une addiction ce n’était pas seulement faire quelque chose de manière (trop) fréquente, mais qu’il y a surtout cette notion de perte de contrôle. Un bon curseur pour se rendre compte de quand est-ce que ça devient un problème c’est au moment où on n’est plus libres de s’arrêter et que ça devient indépendant de notre volonté.⁠
⁠
➡️ On peut alors distinguer deux types d’addictions :⁠
- Les addictions à une substance : telle que la nicotine, l’alcool, l’héroïne, la cocaine, la MDMA…⁠
- Les addictions comportementales : aux jeux d’argent et de hasard (en vrai ou en ligne), au sexe, ou aux jeux-vidéo en ligne.⁠
⁠
➡️ Et deux choses vont favoriser l’addiction :⁠
- La recherche d’un plaisir : avec l’activation du circuit du plaisir et de la récompense.⁠
- Le soulagement d'un malaise intérieur : comme le personnage de Rue dans Euphoria qui dit que depuis sa naissance elle se sent angoissée, qu’elle ressent une tension interne depuis qu’elle est enfant et que la première fois qu’elle a croisé une substance lui a permis de se sentir normale et de ne plus ressentir cette angoisse là. ⁠
⁠
✅ Alors si dans le langage courant on a tendance à sur-utiliser le terme « addict », la réalité est telle que c’est un diagnostic posé par un·e professionnel·le de santé. Alors si vous pensez souffrir d’une addiction et que vous voulez vous en sortir on vous invite à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant. Vous pouvez également aller sur le site de l’association @addictionsfrance www.addictions-france.org où il est possible de faire le bilan d’où vous en êtes dans votre consommation de substance et où vous pourrez trouver un centre d’addictologie près de chez vous. ⁠
Depuis plus de 15 ans on entend parler du 3ème lundi du mois de janvier comme étant la journée la plus déprimante de l’année mais il ne n’agit que d’une invention marketing !⁠
⁠
➡️ Issue d’une prétendue étude scientifique parue en 2005, le Blue Monday est basé sur une équation incluant plusieurs facteurs tels que la météo, le salaire de janvier pas encore perçu, les dettes accumulée, le temps passé depuis Noël, les résolutions de début d’année tombées à l’eau, la sensation d’avoir besoin de changement et une faible motivation générale… Vous l’aurez donc compris, il n’y a rien de scientifique dans cette équation basée sur des facteurs vagues et inqualifiables pour la plupart.⁠
⁠
➡️ L’auteur de cette étude est le prétendu psychologue Cliff Arnell qui a lui même admis en 2010 que cette étude avait été commandée par une agence de voyage nommée Sky Travel. Le but était de donner envie aux futurs clients de voyager pour palier à une déprime inventée de toute pièce.⁠
D’ailleurs Cliff Arnell qui se disait rattaché à l’Université de Cardiff, ne l’était en réalité pas. ⁠
⁠
✅ Mais au vu du contexte actuel (le Covid, la politique, le manque de soleil qui joue réellement un rôle sur nos humeurs…), il est totalement légitime que vous ressentiez un coup de mou et vous êtes loin d’être seul·e.  Cela n’a juste pas de rapport établi avec le nombre de jours depuis Noël ou les résolutions de début d’année.⁠
⁠
Prenez soin de vous 💫

Newsletter

For your bimonthly dose of sustainable and civic-minded inspiration, sign up for the mūsae newsletter.