27 octobre 2022

Rock et santé mentale

par

Ça y est fin du marathon de la semaine d’information sur la santé mentale. Au compteur pour mūsae, je compte : 2 campagnes de sensibilisation55 contenus vidéos, 5 talks, 2 festivals partenaires, une tribune coup de gueule, 3 podcasts, un partenariat avec Radio Nova mais surtout de belles rencontres. Je souhaite d’ailleurs la bienvenue aux nombreuses personnes qui nous ont rejoints ici depuis 2 semaines. Pour faire connaissance, je vous glisse en bas de cette newsletter plusieurs contenus choisis à découvrir. 
Et aujourd’hui j’ai aussi envie de vous parler de la façon dont la santé mentale est filmée. Connaissez-vous le documentaire L’Énergie Positive des Dieux réalisé par Laetitia Møller ? Ce film propose un regard neuf et salvateur sur le trouble du spectre autistique à travers la poésie sauvage du groupe Astéréotypie. Formés par quatre musiciens possédant eux-mêmes ce trouble, ils dévoilent sur scène leurs univers encouragés par Christophe, musicien et éducateur plus passionné d’art brut que de techniques éducatives. Ce documentaire est un vrai cri de liberté que j’ai pu partager avec Claire Ottawa, Laetitia Møller et Christophe Lhuillier lors d’une interview faite au festival Pop & Psy.

 

Découvrir la bande-annonce

Laetitia Møller, Christelle Tissot, Claire Ottawa et Christophe Lhuillier, au festival Pop&Psy.

 

 

1) Quelle est l’histoire du groupe Astéréotypie ?

 

Christophe Lhuillier : en 2010 j’étais éducateur et proposais des ateliers artistiques dans le cadre de l’institut médico-éducatif de Bourg-La-Reine. J’étais déjà musicien par ailleurs. Au début, avec une collègue on voulait proposer aux résident·e·s des ateliers de poésie.

Retrouvez les derniers articles