3 février 2023

Solitude et Santé Mentale par Louise Hourcade

par

Bonjour tout le monde, j’espère que vous allez bien ! Je me présente : je m’appelle Louise, j’ai 26 ans et j’écris en freelance ainsi que dans ma newsletter. Comme vous l’imaginez, je travaille beaucoup seule.  Je suis plutôt sociable, mais un besoin d’expression et d’indépendance m’a menée vers des activités plutôt solitaires, d’abord le dessin et aujourd’hui l’écriture. J’ai effectué tous mes stages dans des micro-équipes et à ce jour, je n’ai jamais eu plus de 2 collègues.
Je me réjouis à l’idée de prendre la plume régulièrement pour mūsae et je suis particulièrement ravie d’explorer ce sujet avec vous aujourd’hui ! Parce que voilà, je suis tout le temps à la recherche du bon équilibre entre la solitude et le contact avec les autres. Récemment, j’ai réalisé combien cet équilibre influait sur mon épanouissement et combien j’avais encore du mal à m’écouter et à doser.

 

 

 

 

APPRIVOISER LA SOLITUDE

 

Certains ont besoin d’avoir leur soirée pour eux en rentrant du boulot. D’autres s’épanouissent en équipe, en clan, en troupe, et se satisfont d’un café solitaire tous les 15 jours. Pour ma part, j’ai fini par comprendre que j’ai besoin de me retrouver seule un peu tous les jours.

3018, numéro vert contre le cyber-harcèlement
Gaming Squad : réseau social gaming engagé
Le 3114, souffrance prévention suicide

Retrouvez les derniers articles