12 octobre 2023

Mois de la santé mentale : on est ensemble

par

“On ne désire pas aider des enfants quand on n’a pas été soi-même un enfant à sauver”. Cette phrase, je l’ai lue récemment dans l’ouvrage Les Dragons de Jérôme Colin. J’ai eu la chance de le rencontrer à Bruxelles pour l’enregistrement d’un nouveau podcast à retrouver sur mūsae et sur toutes les plateformes.
Cette citation a une saveur particulière pour moi. En ce mois d’octobre dédié à la santé mentale, je vais vous expliquer pourquoi.
Souvent, on me demande pourquoi j’ai décidé un jour de m’atteler au sujet de la santé mentale pour le dédramatiser et le démocratiser. Parce que, quand même ce n’est pas le sujet le plus léger ni facile qui soit. J’ai l’habitude de répondre par la fameuse phrase « car je suis une personne concernée”. Dire que “nous sommes concerné·es”, cela signifie qu’on a vécu à un moment donné de sa vie un trouble ou un événement qui a laissé des marques indélébiles dans notre monde intérieur. Moi, cet événement, il est intervenu à l’aube de mes 18 ans. Je n’ai pas envie ici de détailler le cadre et les causes, mais plutôt d’en expliquer les conséquences, celles qui m’ont finalement poussé à créer mūsae.
J’étais une personnalité plutôt timide et introvertie. Je ne parvenais pas à mettre des mots sur mes maux et ça me “rendait folle”.

 

Retrouvez les derniers articles

Les grand•es oublié•es des TCA, Avec Mickaël Worms Ehrminger

Les grand•es oublié•es des TCA, Avec Mickaël Worms Ehrminger

  SOMMAIRE  I. L’instant culture  • À l’écran  • Dans les oreilles  • À l’écrit • La question philo • II. Que dit la recherche ?  • Les TCA chez les hommes • Les TCA chez les enfants • Les TCA chez les sportifs • III. Boîte à outils À première vue, les troubles des […]

Pour en voir davantage et accéder à ce contenu, vous devez être membre du Safe Space de mūsae.

Déjà membre ? Je me connecte.