21 septembre 2023

Le goût de la fête

par

Coucou tout le monde ! J’espère que vous allez bien et que vous avez passé un bel été. Le mien a été rythmé par les allers-retours en TGV, les randos dans nos jolies régions de France et quelques fêtes qui m’ont fait du bien. Aussi, je suis très heureuse d’y consacrer cette nouvelle newsletter mūsae !

 

LA FÊTE QUI LAVE LES CHAGRINS ET RELANCE LE FEU

 

Quand j’étais ado, mes parents m’ont fait découvrir La Grande Belleza, peut-être le plus grand film du réalisateur italien Paolo Sorrentino. Une des premières scènes du film, qui nous emmène dans l’euphorie hystérique d’une soirée de la jet-set romaine, m’a complètement fascinée. Les mouvements de caméra virtuoses, les rythmes électrisants du tube Far L’amore, les zooms sur les visages qui laissent deviner la joie, l’exubérance, la décompression, le désir… À chaque fois que je revois cette scène hallucinante sur Youtube, j’ai envie d’enfiler une robe noire courte et des talons hauts, de me mettre de l’eye-liner très noir et du rouge à lèvres très rouge, et d’aller me déhancher en boîte de nuit.

Retrouvez les derniers articles

Les grand•es oublié•es des TCA, Avec Mickaël Worms Ehrminger

Les grand•es oublié•es des TCA, Avec Mickaël Worms Ehrminger

  SOMMAIRE  I. L’instant culture  • À l’écran  • Dans les oreilles  • À l’écrit • La question philo • II. Que dit la recherche ?  • Les TCA chez les hommes • Les TCA chez les enfants • Les TCA chez les sportifs • III. Boîte à outils À première vue, les troubles des […]

Pour en voir davantage et accéder à ce contenu, vous devez être membre du Safe Space de mūsae.

Déjà membre ? Je me connecte.