11 janvier 2022

Découvrez le podcast mūsae stories

par

J’ai le plaisir de vous présenter un nouveau format: le podcast mūsae stories. Toutes les deux semaines, je reçois un·e psychologue, un·e thérapeute, un·e artiste, un·e entrepreneur·se·, une association pour porter un regard holistique, positif et inclusif sur la santé mentale.

Découvrir mūsae stories

 

 

LE PREMIER ÉPISODE: LES ADDICTIONS

Pour parler des addictions avec un regard culturel, j’ai invité le médecin psychiatre Jean-Victor Blanc. Il est spécialisé dans les addictions et travaille à l’hôpital Saint-Antoine à Paris où il a une activité de consultation pour les personnes qui ont des addictions ou des troubles de l’humeur.
Dans mon podcast, Jean-Victor Blanc nous aide à définir ce qu’est un comportement addictif ? À partir de quand est-ce que ça devient un problème ? Quelles sont les solutions pour en venir à bout ? Il met aussi en miroir l’influence de la pop culture sur notre rapport aux substances et aux comportements addictifs…Pour le meilleur et pour le pire…

Le point de départ de notre discussion ensemble est son ouvrage, Addicts, comprendre les nouvelles addictions et s’en libérer. Il est paru aux éditions Arkhé.

 

Le pitch de l’éditeur :

« Quel est le point commun entre Miley Cyrus, James Bond et Amy Winehouse ? Tous ont connu l’addiction. Leurs histoires, leurs œuvres et leurs parcours de vie nous aident à mieux cerner nos penchants pour les sources immédiates de plaisirs, alcool, tabac, sexe, jeu, drogues ou culte du corps. Nombreux sont celles et ceux qui aujourd’hui cherchent des réponses à leur mal-être dans des substances ou des comportements toxiques. Les comportements addictifs nourrissent cet espoir fallacieux qu’il est toujours possible de combler le manque, de se réconforter, de se croire le meilleur, ou de repousser ses limites… jusqu’à sombrer. Ces troubles sont désormais si fréquents qu’il est plus que nécessaire de comprendre les mécanismes de l’addiction, de reconnaître ses formes les plus contemporaines et de savoir que faire lorsqu’on y est confronté. Car identifier un comportement toxique est le premier pas pour s’en libérer. Alors : comment reprendre sa vie en main et éviter l’autoroute menant des Paradis artificiels à l’Enfer sur Terre ? »

 

DÉFINIR UNE ADDICTION 

Pour vous mettre en appétit, je décrypte pour vous le concept d’addiction. Tout un programme en réalité qui en dit long sur notre rapport à soi, à l’autre et au monde.

 

Jean Victor Blanc est formel : ce qui est problématique dans l’addiction ce n’est pas la fréquence d’un comportement ou d’une consommation mais la notion de perte de contrôle.

Il existe deux types d’addictions :
  • Les addictions à une substance : telle que la nicotine, l’alcool, l’héroïne, la cocaïne, la MDMA…
  • Les addictions comportementales : aux jeux d’argent et de hasard, au sexe, ou aux jeux vidéo.

Deux choses vont les favoriser :

  • La recherche d’un plaisir : avec l’activation du circuit du plaisir et de la récompense.
  •  Le soulagement d’un malaise intérieur : comme le personnage de Rue dans Euphoria qui dit que depuis sa naissance elle se sent angoissée, qu’elle ressent une tension interne depuis qu’elle est enfant et que la première fois qu’elle a croisé une substance lui a permis de se sentir normale et de ne plus ressentir cette angoisse-là.

Laure Elisabeth Roussel professionnelle en thérapie brève nous livre que finalement une addiction est avant out une tentative d’auto-soin par une personne. Si dans le langage courant nous avons tendance à sur-utiliser le terme «addict», sa réalité repose sur un diagnostic énoncé par un·e professionnel·le de santé. Si vous pensez souffrir d’une addiction et que vous voulez vous en sortir, je vous invite à prendre rendez-vous avec votre médecin traitant. Vous pouvez également aller sur le site de l’association Addictions France pour faire le bilan et savoir où vous en êtes.

 

L’anxiété des étudiant·e·s

En avril dernier, j’ai eu le plaisir de recevoir sur Instagram aux côtés de Laure Elisabeth, Patrick Skehan fondateur de Nightline FranceIl a créé cette association à partir de son modèle anglo-saxon. Lors de son Erasmus en France, Patrick a constaté qu’il existait peu de service dédié à la santé mentale des étudiants en France. Et encore moins la nuit.

 

⁠1 psy pour 30 000 étudiant·e·s contre 1 pour 1500 selon les recommandations de Nightline

 

À titre de comparaison aux Etats-Unis, c’est un psychologue pour 1 500 étudiant·e·s ; au Canada : un pour 3 000 ; en Australie, un pour 4 000 d’après un article du Monde. ⁠Patrick Skehan a donc créé Nightline France en 2017. ⁠C’est une association qui accompagne les étudiant·e·s grâce à un service d’écoute nocturne gratuit géré par d’autres étudiant·e·s bénévoles.

 

Le point clé à retenir

Même si le COVID a mis un coup de projecteur sur le sujet de la santé mentale il reste encore du boulot en matière de prévention et d’accompagnement. Et mūsae apporte sa modeste pierre à l’édifice.

 

LES ÉPISODES VOUS ATTENDENT

Retrouvez nous sur l’ensemble des plateformes:

Je tiens à chaleureusement remercier Siobhan Keane aux manettes de la DA. Et j’aimerais faire une spéciale dédicace à Morgan Prudhomme du Studio Module qui m’accompagne dans la production de mūsae stories.

Retrouvez les derniers articles

Santé mentale et éco-anxiété

Santé mentale et éco-anxiété

Connaissez-vous l’éco-anxiété ? C’est un sentiment de stress lié aux enjeux environnementaux dont on souffre de plus en plus. Mais c’est un sentiment qui...